Et maintenant, Antoine Maroun, avec l’aide de Patrick Lecouffe, vous présente une synthèse des actions qui ont été entreprises au Liban, suite à la catastrophe de Beyrouth

A la suite de la tragédie du 4 août 2020, le district avec le RC Le Bourget Aulnay-Sous-Bois ont lancé une levée de fonds qui sera une pierre angulaire d’un GG qui équipera l’hôpital des sœurs du Rosaire. L’engouement fut dynamique au sein du D1770, de nombreux Rotariens y ont participé à titre personnel mais également de nombreux clubs (RC Paris Est, RC Etampes, RC Grandvilliers, RC Evry Val de Seine, RC Le Bourget Aulnay-Sous-Bois) et beaucoup de particuliers qui ont vu dans cette action une occasion pour aider une ville déjà meurtrie.

 

 

 

L’hôpital se situe à 300m du port de Beyrouth, le souffle de l’explosion a complètement endommagé toutes ses installations. En coordination avec le club de Zgharta Zawiyah du Nord du Liban, et le concours de Jamil Mouawad PDG du district 2452, une vaste mobilisation a pu avoir lieu à travers le monde, la participation de nombreux districts, de clubs, de particuliers voulant aider cet hôpital à se lever de ses cendres. 48 contributeurs ont finalement participé à la levée de fonds, une vraie réussite du Rotary International.

 

 

Ce Global Grant équipera le service des urgences pour permettre à l’hôpital d’accueillir à nouveau des patients. Il a été clôturé et financé, le dossier est en cours d’analyse par les instances du RI à Evanston.

 

 

Un autre Global Grant avait initié il y a 2 ans par le RC Le Bourget Aulnay-Sous-Bois, pour financer l’équipement d’une cuisine collective dans un établissement accueillant des handicapés adultes ayant perdu leurs parents.

Baïtna est un modèle de ce que peut être une institution entre l’orphelinat et la maison de retraite, pour des personnes fragilisées par leur handicap et qui ne pourraient survivre sans la perfection parentale.

Ce Global Grant a été monté avec les encadrants de Baïtna, afin de développer une activité rémunératrice au sein de la maison, un service de traiteur pour les événements familiaux, mariages, baptême, anniversaires, mais également avec des prospections vers des entreprises pour les déjeuners des salariés.

Il a été validé et les travaux sont en passe d’être lancés. Le club partenaire au Liban est le RC Byblos avec son PP Fouad EL HADDAD. Leur aide était précieuse pour assurer l’interface avec les encadrants de Baïtna.

Un autre beau projet qui se développera en Global Grant a été initié par Omar SAAB, du club de Nemours, pour donner la possibilité au Liban de retrouver une autosuffisance alimentaire, le projet a déjà permis l’acheminement de 23 kilos de semences offertes par les établissements SOUFFLET.

Grâce à la collaboration du Dr. Elie ABOUD, ancien député des français de l’étranger, médecin et responsable d’une ONG française « Cèdres de France » œuvrant au niveau médical au Liban, il a lui-même, lors d‘un voyage vers Beyrouth, porté ces semences afin que l’IRAL Institut de recherche en Agronomie du Liban puisse effectuer durant la saison agricole  2020/2021 les essais de plantation dans plusieurs régions du pays et adapter le choix des semences aux sols et à l’hygrométrie des zones concernées.

Un Global Grant en coordination avec le CIP Liban France et certains clubs du Liban comme le RC Sahel Metn et le RC Byblos est en cours de montage et nécessite encore la participation des clubs qui le souhaitent.

Le but est d’envoyer quelques dizaines de tonnes de semences de blé français et permettre aux agriculteurs libanais d’effectuer une mutation de leurs cultures et participer à l’autosuffisance alimentaire du Liban.

De plus notre district a aussi participé à un Global Grant initié par le CIP France Liban et de nombreux districts français pour le financement des équipements médicaux du service pédiatrique de l’hôpital de la quarantaine dans la région du port de Beyrouth.

L’ objectif est la réhabilitation de la Section Obstétrique de l’Hôpital Pédiatrique de la QUARANTAINE. Le porteur libanais est le RC Beyrouth Doyen, et le porteur français est le D1750 (Alain Fournel), avec Jean Paul Narjollet (Pdt CIP France Liban) qui va mettre 20.000€ de Fonds Spécifique de District.

Le CIP France – Liban s’est engagé à financer 243.000 €, et notre district 1770 finance 10.000 € avec notre Fonds Spécifique de District,

Plusieurs districts français participent : D1650, D1690, D1700, D1710, D1720, D1760, D1790.

2 listes d’équipements  avec des tarifs ont été reçues et nous sommes dans l’attente de la finalisation.

Un autre projet a été monté par le Club MELUN VICOMTE, dans le cadre de l'action "reconstruction" par Patrick Lecouffe qui a débuté sa carrière d'Architecte au Moyen-Orient, basé à Beyrouth où il a vécu trois ans (1973-1975) et conservé de nombreux liens.

Avec l'association de bénévoles BASSMA à BEYROUTH, cela a consisté en la réfection de quatre appartements endommagés et inhabitables avec en plus fourniture de fours et de réfrigérateurs/congélateurs.

Il faut souligner que Sandra KLAT, fondatrice et Présidente de BASSMA, a rencontré Emmanuel MACRON lors de son dernier déplacement au Liban et lui a fait part des remerciements à la France pour avoir aidé à reconstruire le Liban tel qu'il était auparavant.

Comme vous pouvez le voir, le district 1770, Grand ami du Liban a été de près ou de loin à l’initiative de nombreuses actions en direction d’un pays dont les habitants ont pour première qualité la « résilience ». Et l’aide que nous pouvons apporter n’est pas que symbolique, chaque projet est l’occasion de rencontrer des rotariens amis, de mobiliser des énergies dans un but commun, de lier de vraies amitiés basées sur la confiance et l’abnégation.

Tout ce que l’on entend dans les médias a forcément un fond de vérité mais sachez que parmi les libanais, nombreux sont ceux qui mettent en avant le « servir d’abord » du Rotary, et par les temps qui courent, c'est une chance.

Point COM - Mars 2021

Chers amis Rotariennes et Rotariens, Bonjour,

Au risque de me répéter, comme les mois précédents, la pandémie étant toujours malheureusement d’actualité, je redis avec vigueur que les gestes barrières, les règles de distanciation et le port du masque sont à respecter scrupuleusement, si nous voulons enfin arriver à un contrôle de cette pandémie, et surtout ne pas risquer de propager ce virus COVID 19 aux personnes vulnérables.

Dans notre district, nous devons donc continuer à nous contenter de réunions zoom, les conditions sanitaires n’étant pas bonnes, il est impératif de maintenir nos liens de clubs par tous les moyens possibles et la vidéoconférence en est un !!

N’hésitez pas même à faire des intronisations en zoom, elles peuvent être très chaleureuses, voire on peut y ressentir de l’émotion due à la solennité de l’évènement.

Bref, continuons à nous adapter !

En ce mois de Mars, le Rotary célèbre l’approvisionnement en eau salubre, l’assainissement et l’hygiène. C’est un des 6 anciens axes stratégiques du Rotary, qui est aussi très concerné par l’environnement, le 7ème axe dernièrement créé.

700 millions de personnes n’ont pas accès à de l’eau potable, 2,5 milliards ne disposent pas d’installations d’assainissement de base, 1 400 enfants meurent chaque jour de maladies causées par une eau insalubre ou le manque d’assainissement. La diffusion des maladies comme la Polio, la malaria ou la dengue est souvent la conséquence de conditions sanitaires déplorables.

Lire la suite...

La parole à notre Président International Holger Knaack pour nous exprimer ses souhaits pour le mois de mars

« Connaissant bien le formidable potentiel de leadership des Rotaractiens, j’attends toujours avec impatience la Semaine mondiale du Rotaract qui est célébrée cette année du 8 au 14 mars. Les Rotaractiens sont au cœur de mes trois conférences présidentielles et la décision du Conseil de législation il y a deux ans d’élever le statut des clubs Rotaract au rang de membres du Rotary International m’a véritablement rempli de fierté. Avant cela, le Conseil avait déjà permis la double appartenance au Rotary et au Rotaract, et peu de temps après le conseil d’administration du Rotary supprimait la limite d’âge pour le Rotaract.

Lire la suite...

UN RAPPEL IMPORTANT

N’oubliez pas dans vos clubs de donner à la Fondation, nous devons continuer à soutenir ses actions majeures !!

N’oubliez pas que l’argent que vous donnez aujourd’hui, c’est celui qui vous servira en subvention de vos actions qui vous seront accordées dans 3 ans….Pensez au futur !!

Maintenant, Marc Turbelier nous parle d’ «Eau Sans Frontières » : Offrir l’eau, une Action accessible à tout Club Rotarien !

De nombreux programmes d’adduction d’eau potable entrepris par des Rotary Clubs reçoivent des subventions de la Fondation Rotary ou du Fonds Spécifique de District.

  • Eau sans Frontières est une Association Française, loi de 1901, reconnue d’intérêt général par l’Etat Français, dont tous les membres sont bénévoles, son conseil d’Administration est composé de Rotariens de Districts Francophones,
  • Eau sans Frontières, ONG Rotarienne  sur le Terrain depuis 1978, à l’écoute des Rotary Clubs, partenaire de WASH Rotary Action Group, rassemble des bénévoles qui s’engagent aux cotés des Rotariens,

Lire la suite...

Ensuite, le Président du CIP France – Inde, SP Cannabirane, nous donne des nouvelles des actions en cours

Le CIP France-Inde a reçu une demande d’aide d’une école publique d’un village (MOLAPAKAM) qui se trouve à 30 kms de Pondichéry, en INDE.

https://goo.gl/maps/cv1GnQe8fXoj31a47

Lire la suite...

Et maintenant, Antoine Maroun, avec l’aide de Patrick Lecouffe, vous présente une synthèse des actions qui ont été entreprises au Liban, suite à la catastrophe de Beyrouth

Le district 1770, son équipe, et quelques membres de la diaspora libanaise et les amis du Liban de la région de Paris île de France, a été depuis le 4 août 2021 en pointe dans l’aide portée au Liban, pays ami, pour lequel la France a un attachement particulier qui remonte à des temps immémoriaux.

Les différents clubs de notre district ont été initiateurs de plusieurs Global Grants en collaboration avec des clubs libanais mais également des clubs d’autres districts de la francophonie et à travers le monde.

Lire la suite...