C’est là un des défis majeurs de notre époque. Les progrès réalisés depuis 30 ans sont spectaculaires, mais il reste encore beaucoup à faire. On peut citer par exemple les besoins en eau potable des zones rurales d’Afrique subsaharienne ou de Madagascar, les fleuves qui servent trop souvent de décharges à ordures comme dans certaines parties de l’Inde, les pays où les mares insalubres abritent les moustiques et la malaria.

Au vu de ces besoins planétaires, cela devrait être un des axes majeurs de coopération entre clubs Rotary des pays développés et des pays en émergence, c’est certainement un des enjeux cruciaux de l’environnement et de la transition énergétique.

Pour vous l’offrir, j’ai emprunté (en le complétant), à nos amis du D1700 qui l’ont créé il y 3 ans je crois, cet arbre de vie « rotarien » que je trouve très significatif du travail à faire et parfaitement adapté à quelques jours de Pâques.

Je fais un rêve : si tout citoyen du monde avait conscience de l’impact des ordures qu’il génère et si « ON » lui donnait les moyens de les traiter écologiquement, les mares et les nappes phréatiques seraient plus propres, l’eau plus consommable, les fleuves ne charrieraient plus des  milliards de tonnes de plastiques qui empoisonnent les poissons, si on développait partout les ramassages sélectifs, le recyclage, on dégagerait des économies profitables aux plus faibles.

Ne serait-ce pas un objectif motivant et ambitieux pour de nombreux clubs, districts et CIPs qui s’interrogent sur leur implication « environnementale » ?

Alors transformons les rêves en réalités, plantons cet arbre de vie, voilà une belle opportunité à saisir et à développer !!!

Je ne veux pas finir mon propos sans rappeler que le District et les clubs vont très bientôt remettre des sommes conséquentes, issues des résultats de l’année 2019-2020, du budget de l’année en cours et d’un abondement important du Fonds Spécifique du District, aux « épiceries solidaires » de notre territoire. La répartition en a été faite en concertation avec les ADGs qui ont pris en compte les suggestions des clubs.

Dans le même ordre des choses, un don important de masques a été fait par notre fournisseur de matériel médical qui nous avait, en mars 2020, permis d’approvisionner en matériel de protection les soignants des EHPADs de notre territoire. La procédure de distribution est du même type que celle de l’année dernière !! Encore infiniment merci à notre généreux donateur !

Point COM - Mars 2021

Chers amis Rotariennes et Rotariens, Bonjour,

Au risque de me répéter, comme les mois précédents, la pandémie étant toujours malheureusement d’actualité, je redis avec vigueur que les gestes barrières, les règles de distanciation et le port du masque sont à respecter scrupuleusement, si nous voulons enfin arriver à un contrôle de cette pandémie, et surtout ne pas risquer de propager ce virus COVID 19 aux personnes vulnérables.

Dans notre district, nous devons donc continuer à nous contenter de réunions zoom, les conditions sanitaires n’étant pas bonnes, il est impératif de maintenir nos liens de clubs par tous les moyens possibles et la vidéoconférence en est un !!

N’hésitez pas même à faire des intronisations en zoom, elles peuvent être très chaleureuses, voire on peut y ressentir de l’émotion due à la solennité de l’évènement.

Bref, continuons à nous adapter !

En ce mois de Mars, le Rotary célèbre l’approvisionnement en eau salubre, l’assainissement et l’hygiène. C’est un des 6 anciens axes stratégiques du Rotary, qui est aussi très concerné par l’environnement, le 7ème axe dernièrement créé.

700 millions de personnes n’ont pas accès à de l’eau potable, 2,5 milliards ne disposent pas d’installations d’assainissement de base, 1 400 enfants meurent chaque jour de maladies causées par une eau insalubre ou le manque d’assainissement. La diffusion des maladies comme la Polio, la malaria ou la dengue est souvent la conséquence de conditions sanitaires déplorables.

Lire la suite...

La parole à notre Président International Holger Knaack pour nous exprimer ses souhaits pour le mois de mars

« Connaissant bien le formidable potentiel de leadership des Rotaractiens, j’attends toujours avec impatience la Semaine mondiale du Rotaract qui est célébrée cette année du 8 au 14 mars. Les Rotaractiens sont au cœur de mes trois conférences présidentielles et la décision du Conseil de législation il y a deux ans d’élever le statut des clubs Rotaract au rang de membres du Rotary International m’a véritablement rempli de fierté. Avant cela, le Conseil avait déjà permis la double appartenance au Rotary et au Rotaract, et peu de temps après le conseil d’administration du Rotary supprimait la limite d’âge pour le Rotaract.

Lire la suite...

UN RAPPEL IMPORTANT

N’oubliez pas dans vos clubs de donner à la Fondation, nous devons continuer à soutenir ses actions majeures !!

N’oubliez pas que l’argent que vous donnez aujourd’hui, c’est celui qui vous servira en subvention de vos actions qui vous seront accordées dans 3 ans….Pensez au futur !!

Maintenant, Marc Turbelier nous parle d’ «Eau Sans Frontières » : Offrir l’eau, une Action accessible à tout Club Rotarien !

De nombreux programmes d’adduction d’eau potable entrepris par des Rotary Clubs reçoivent des subventions de la Fondation Rotary ou du Fonds Spécifique de District.

  • Eau sans Frontières est une Association Française, loi de 1901, reconnue d’intérêt général par l’Etat Français, dont tous les membres sont bénévoles, son conseil d’Administration est composé de Rotariens de Districts Francophones,
  • Eau sans Frontières, ONG Rotarienne  sur le Terrain depuis 1978, à l’écoute des Rotary Clubs, partenaire de WASH Rotary Action Group, rassemble des bénévoles qui s’engagent aux cotés des Rotariens,

Lire la suite...

Ensuite, le Président du CIP France – Inde, SP Cannabirane, nous donne des nouvelles des actions en cours

Le CIP France-Inde a reçu une demande d’aide d’une école publique d’un village (MOLAPAKAM) qui se trouve à 30 kms de Pondichéry, en INDE.

https://goo.gl/maps/cv1GnQe8fXoj31a47

Lire la suite...

Et maintenant, Antoine Maroun, avec l’aide de Patrick Lecouffe, vous présente une synthèse des actions qui ont été entreprises au Liban, suite à la catastrophe de Beyrouth

Le district 1770, son équipe, et quelques membres de la diaspora libanaise et les amis du Liban de la région de Paris île de France, a été depuis le 4 août 2021 en pointe dans l’aide portée au Liban, pays ami, pour lequel la France a un attachement particulier qui remonte à des temps immémoriaux.

Les différents clubs de notre district ont été initiateurs de plusieurs Global Grants en collaboration avec des clubs libanais mais également des clubs d’autres districts de la francophonie et à travers le monde.

Lire la suite...