L'action de Nathalie, épouse du Gouverneur : "Humanisation des salles d’accueil et d’attente dans les hôpitaux "

Bonjour Mesdames, Messieurs,

Merci à vous d’être présents à ce moment de rassemblement des rotariennes et des rotariens du District 1770 et de leurs ami(e)s .Vous êtes aussi tous à l’honneur de cette belle journée. Oui le Rotary est une grande famille. C’est une chaîne humaine qui donne du temps, des connaissances, des expériences, ses réseaux pour entreprendre des actions pour aider les autres.

Le Rotary connecte le monde….

Mon expérience à  San Diego lors de la semaine de formation  des Gouverneurs et de leurs conjoints m’a fait prendre conscience de cette entraide au niveau mondial !!!Des gens du monde entier se retrouvent pour échanger, transmettre avec des projets de toute sorte, avec un point commun : aider, servir, améliorer notre société, donner de soi. L’humain est formidable. L’être humain est son évolution.

D’ailleurs, bravo à tous par ce temps caniculaire digne du Sahara pour votre présence. Seule solution acceptable par Madame Hidalgo, vous repartirez à dos de chameaux, pollution oblige. Ils vous attendent sur le parking !!! Ce sera la première caravane rotarienne !

Revenons à l’être humain. Il est demandé à chaque femme de Gouverneur de choisir une association pour collecter des fonds.

Pour ma part, un autre projet déjà effectué par une action commune de différents clubs me tient à cœur.

Il y a deux ans,  le service de réanimation de l’hôpital de Jossigny a sollicité le Rotary pour rendre ses salles d’attente moins austères, plus humaines, dans un service où l’attente est souvent longue et les nouvelles plus ou moins tristes.

Après concertation une artiste peintre est venue mettre de la « vie » dans cet endroit difficile. Des mots, des phrases, …. des matériel ont été offerts, des lits pour des accompagnants en lieu et place de chaises, par un rotarien car le budget hospitalier ne permet pas de financer ces achats.

Cela peut vous paraître simple, peu enclin à une action, mais le fait de pouvoir rester la nuit avec les proches hospitalisés, le fait de pouvoir ici tenir la main dans les derniers instants, le fait de notre présence auprès de la personne hospitalisée, cela n’a pas de prix.

Un an plus tard, j’étais dans cette salle d’attente, j’attendais les nouvelles, j’attendais de voir ma maman…. J’étais là devant ces peintures, ses mots avec d’autres familles et dans ces moments terribles, on regarde autour de soi, les gens… et on s’arrête sur les mots posés sur ces murs, ces mots qui apaisent. Elle mourut deux semaines après.

Qui n’a pas affaire à une salle d’attente dans un service hospitalier ? des endroits qui marquent et qui restent basiques dans leur décoration et avec le minimum de meubles… A tout jamais il y a une sensation de vide.

Maxime est tombé malade aux USA il y a 15 ans. Nous y sommes restés trois semaines dont deux en réanimation à New-York. A mon arrivée, je suis stupéfaite par la prise en charge des patients avec les petits plus que nous n’avons pas en France, malgré un grand gaspillage de matériel car tout est jetable :

  • Un massage du dos tous les jours, des chaussettes en coton pour réchauffer les pieds, une espèce de tissu doudou (BB) passé au four à micro-ondes pour dilater les veines pour les prises de sang ou pour réaliser des injections,
  • Une pièce pour rencontrer les familles, des rideaux à fleur, des canapés, des fauteuils, une fontaine à eau, des jeux pour les enfants…. En fait un peu comme chez soi.

J’étais stupéfaite et agréablement surprise !! Cette pièce était hors la partie hospitalisation, d’ailleurs j’y ai dormi plusieurs nuits.

Le service d’anesthésie dépendant du service des opérations lui aussi emballé par l’embellissement de la salle d’attente du service réanimation a demandé que ses murs soient égayés par une peinture dans la salle pré-anesthésie. On y voit les différents intervenants à travers une fresque avec leur photo - le blanc aseptisé avec des figures humaines ! Là encore le personnel était heureux de ce « trombinoscope »  des intervenants !

De nombreux établissements seraient demandeurs de choses toutes simples qui améliorent la vie des patients, des familles et pour eux qui embellissent un peu ces endroits que nous craignons tous !

Alors, je me fais humble devant vous et si vous êtes d’accord, nous pouvons aider ces établissements avec des points d’action tout simples.

Je vous remercie toutes et tous de votre engagement et de votre implication.

Vive le Rotary et bravo encore à vous tous pour ce que vous réalisez !

Merci pour votre écoute.

Nathalie Ricard le 29 juin à l’Assemblée du District au Dolce à Chantilly.

 

 

 

Point COM - Juillet 2019

Edito du Gouverneur

 

 

Chers amis 

Je remercie tous les amis qui m’ont accompagné lors de l’Assemblée du District samedi 29 juin au Dolce à Chantilly pour mes premiers moments  de Gouverneur du District 1770 - 2019/2020.

J’adresse mes félicitations et remerciements à  Philippe Cacaux pour son action tout au long de l’année qui vient de s’écouler.

Je m’inscrirai bien sûr dans sa  suite en insistant sur le développement nécessaire et vital de nos effectifs par l’accroissement des clubs existants, mais aussi en créant de nouveaux clubs dans les zones qui le permettent, et en particulier par le biais offert par le Rotary International de créer des clubs satellites qui ne nécessitent que 8 membres pour exister.

 

Lire la suite...